Technique la noyée

Technique la noyée

La technique de pêche en noyée :

 

Pour pratiquer cette pêche il faut une canne à mouche de 9.6 a10 pied, elle permet de conduire la ligne et éviter que la soie drague dans le courant.

La canne permet par des mending réguliers de repositionner la soie correctement. 

Mais qu’est ce que le mending, c’est un geste de faux lancer qui se pratique d’aval en amont lorsque la soie dérive et ainsi la soie ne tire jamais sur les mouches qui suivent le courant naturellement, tout simplement le pêcheur repositionne sa soie en amont de ses mouches pour quelles arrivent en premier sur le poisson.

 

Le numéro de la soie est important car si l’on veut propulser 3 mouches noyées à bonne distance , il faut avoir assez de puissance pour bien étaler le bas de ligne.

J’utilise le plus souvent une soie de WF 6 car le poids est sur l’avant de la soie et ne surcharge pas trop la canne lors de la conduite de la ligne.

Il est tout à fais possible d’utiliser une soie DT5 mais les distances de pêches seront alors de 10 à 12 mètre maximum.

 

A noter que plus le numéro de soie est élevé, moins le ferrage sera appuyé sinon c’est la casse assurée et en noyée la touche est d’une rare violence, très souvent suivie d’un rush et de sauts !!!!!!!

Donc le moulinet devra avoir un frein réglé très léger et se dévident régulièrement.

 

Pour la tête de ligne ou queue de rat , il est possible de faire plusieurs types de ligne :

 

40 cm de 40°/0  + 30 cm de 35°/0  + 30 cm de 30°/0  + 25 cm de 25°/0  + 25 cm de 22°/0 +

70 cm de 18°/0  + une noyée + 40 cm de 16°/0 + une noyée + 50cm de 14°/0  + une noyée

 

Ou en direct sans queue de rat :

 

100 cm de 18°/0  + une noyée + 40 cm de 16°/0 + une noyée + 50cm de 14°/0  + une noyée

 

Le nœud de raccord des potences; et qui sert à faire la queue de rat ( cliquez sur le lien en dessous)

noeud-de-potence.doc noeud-de-potence.doc

 

 

Le choix des mouches se fait en fonction de la profondeur d’eau pêchée,

Les modèles de noyées seront monté avec un tour de plombs sur tout le corps ou deux tours sur tout le corps, la mouche de pointe peut être montée avec une bille celle-ci permettant de faire gagner  les profondeurs plus rapidement à tout le train de noyées.

 

Lors de la conduite de la dérive les mouches ne doivent pas toucher le fond de la rivière, il faut alors faire des retenues de soie ou à l’inverse passer sur une soie plongeante qui permet de garder les mouches dans les couches profondes de la rivière tout au long de la dérive dans un fort courant.

 

Voila vous savez tout si vous êtes novice les mouches noyées seront montées sur du 18 °/0 ou du 16 °/0, mais les experts pourront monter sur du 14 ou du 12 °/0 mais attention au ferrage !!!

Si vous pêcher fin il est acquis par tout les pêcheurs respectueux des poissons d’écraser les ardillons, ça rentre mieux et en cas de casse pas de truite blessée pendue dans les branches avec 3 noyées dans la bouche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site